De la chick lit avec un soupçon de french touch...

Publié le par Armande

avenue.jpg

 

   Disons-le tout net, mes ados filles se régaleront sans aucun doute avec ce roman de Vanessa Caffin. C'est d'ailleurs pour cette raison que je l'ai choisi lors de l'opération Masse Critique sur Babelio. Personnellement, j'ai trouvé cette lecture agréable mais elle ne me laissera pas un souvenir impérissable.

   L'intrigue est assez classique, l'auteur nous fait partager le quotidien des habitants d'un petit immeuble. Pour le dépaysement, l'action se situe à Los Angeles, ce qui nous permet d'avoir un couple de concierges d'origine mexicaine, un couple de trentenaires dont le mari est scénariste et volage (nous sommes à L.A, ne l'oubliez pas !), un peintre mis à l'index car il a refusé les avances de son mécène (ça, c'est pour le côté "Chroniques de San Francisco") et deux Français : Georges, un vieil homme sur les traces de son idole, Sylvie Vartan et Lily Brochant, 35 ans, qui exerce ses talents dans le domaine du shiatsu (Non, ce n'est pas l'onomatopée pour un éternuement !).

   L'ensemble n'est pas dénué de clichés mais le rythme est assez enlevé, certains dialogues particulièrement savoureux et si vous avez envie d'une lecture-détente, n'hésitez-pas à faire un crochet par Rossmore Avenue...

                                  Merci aux éditions Belfond et au site communautaire Babélio

 

Publié dans chicken littérature

Commenter cet article

kathel 09/05/2011 09:42


La couverture aurait pu me tenter... mais j'ai déjà bien assez à lire ! ;-)


Armande 09/05/2011 10:10



La couv' est sympa, le contenu très superficiel.



Gwenaelle 08/05/2011 16:56


Je crois que je vais me contenter de ce qui m'attend pour le moment! :-)


Armande 09/05/2011 10:10



Cela me semble une sage décision !



clara 08/05/2011 16:21


Une 4ème de couverture enjolivéé... Ca se lit facilement mais pour moi, un livre qui reste du "tout ça ou si peu pour ça".

Je suis dure ( je sais..)


Armande 09/05/2011 10:10



Non, tu n'es pas dure, j'ai ressenti le même sentiment !



Leiloona 08/05/2011 15:05


Ah oui ? C'est de la chick ? je dois le lire et je ne m'attendais pas du tout à ça ! :-o


Armande 09/05/2011 10:09



La quatrième de couv parle de "comédie délurée"... Appelons un chat un chat : c'est de la chick !