Madagascar VS Saint-Germain en Laye

Publié le par Armande

mangue.jpg

 

   Le roman de Catherine Missonnier semble avoir été écrit pour ma mère, aurait pu être écrit par ma mère... L'histoire d'Anna, 15 ans en 1956, pensionnaire dans un établissement pour jeunes filles, m'a rappelé de nombreux épisodes de l'adolescence de celle-ci. L'action se déroule à Madagascar et le thème du colonialisme est très présent. Je doute que Môman ait connu à Saint-Germain en Laye les mêmes problèmes d'intégration que l'héroïne et le même sentiment d'appartenir à une "élite" blanche, fort mal considérée, et avec raison, par les autochtones. Quoique, connaissant le tempérament bouillant de ma génitrice, elle était capable de brandir le drapeau breton et de revendiquer ses racines avec virulence...

   Ce n'est pas cet aspect, finement traité, que j'ai retenu mais les préoccupations quotidiennes des adolescentes où vêtements, coiffures, maquillage occupent beaucoup les esprits : Bardot est la référence absolue ! Le pensionnat crée aussi des amitiés solides et la préparation du spectacle de fin d'année : une pièce écrite par ses demoiselles avec action, passion et costumes (évidemment !) soude encore de petits groupes unis par des affinités intellectuelles. 

   J'ai entendu souvent ma mère me raconter ses années à l'Ecole Normale et elles ressemblaient beaucoup à celles décrites par Catherine Missonnier. Un petit coup d'oeil sur la bio de l'auteur : tiens, c'est une contemporaine de maman... Tout s'explique !

   Un très beau roman au style classique, qui aborde avec subtilité des sujets difficiles : la colonisation, les "unions " mixtes ou encore les tentatives d'évangélisation "aux forceps".

 

dialogues

Publié dans littérature jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kikine 12/09/2010 23:26


Ahh ta maman était à St-Germain-en-Laye. J'y ai fait une partie de mes études aussi et je ne m'y sentais pas vraiment dans mon élément
Je note ce livre avec intérêt, cela dit


Armande 13/09/2010 07:26



Elle non plus ne se sentait pas dans son élément !



La Nymphette 09/09/2010 21:58


Tiens, tiens un roman sur Madagascar, ce n'est pas courant... je prends bonne note!


Armande 10/09/2010 15:49



L'île est décrite avec beaucoup de poésie.



saxaoul 09/09/2010 19:25


Un beau roman, en effet. Je le conseille souvent aux ados !


Armande 10/09/2010 15:49



Je crois qu'ils peuvent se retrouver dans le personnage d'Anna.