Un livre qui n'a pas fait mouche...

Publié le par Armande

mouche.jpg

 

Je suis d'accord, l'expression est "facile" mais c'était plus fort que moi ! (un mauvais génie potache s'est emparé de mon cerveau...). Paulus Hochgatterer nous conte le "road-movie" de trois "psy" qui s'adonnent à un sport bien particulier : la pêche à la mouche. Ils se retrouvent par un matin frisquet de septembre et embarquent dans la Passat passablement déglinguée de l'Irlandais pour rejoindre la rivière élue où ils comptent bien lancer leur ligne. Le lecteur découvre à travers le regard de l'un deux , Mesmer, les petites manies, les secrets, les souffrances des deux autres. Leur conversation est émaillée de remarques sur leur passion, de réflexions plus ou moins sérieuses sur leur profession et des scénaris qu'ils imaginent s'ils avaient eu le culot de demander à la serveuse de l'auberge, où ils se sont arrêtés, de se joindre à eux. Arrivés sur place, nos trois hommes "s"affrontent", la testostérone parle. Ils ont beau être "psy", l'instinct primitif du chasseur resurgit et c'est à qui ramènera le plus gros poisson. C'est plaisant à lire. Certains passages sont drôles et pourtant l'ensemble ne m'a pas convaincue.

Pour filer la métaphore, je m'attendais à un magnifique sandre et j'ai pêché une truite arc-en-ciel...

Je remercie Babélio et son opération Masse Critique ainsi que les éditions Quidam pour cette immersion dans un milieu qui m'était totalement inconnu. Mes connaissance en appâts se sont grandement améliorées. Maintenant, je me dis qu'elles vont être dures à caser dans une conversation lambda...

Commenter cet article

zarline 16/06/2010 12:52


Marie-Claire me l'a prêté. A voir donc...


Armande 17/06/2010 09:20



J'attends de lire ton article...



Gwenaelle 15/06/2010 17:24


Oh, moi, les poissons d'eau douce... :-)


Armande 16/06/2010 11:53



Pareil !