Une plongée en apnée dans le Lower East Side

Publié le par Armande

    souvenez-vous-de-moi.jpg 
Attention grand cru ! Le roman policier de Richard Price m'a fait une très forte impression. Un préambule avec pour titre : Qualité de la vie. Forcément, le lecteur s'interroge et découvre que dans le Lower East Side, quartier de New-York, un faux taxi sillonne les rues toutes les nuits avec à son bord quatre policiers en civil appartenant au groupe d'intervention Qualité de la Vie. Il faut dire que leur "zone" de surveillance a évolué : des bobos sont venus s'installer et doivent cohabiter avec des travailleurs pauvres souvent chinois, des jeunes désoeuvrés prêts à dépouiller n'importe qui pour un peu d'argent ou la sensation  fugace d'être un vrai caïd. Nos braves pandores ont pour charge de rassurer cette nouvelle population qui veut "s'encanailler" mais sans courir le moindre risque.
   Et arrive ce qui doit arriver, un jeune homme blanc est tué par arme à feu et l'inspecteur Matty Clark est chargé de l'affaire. Sa hiérarchie ne se préoccupe pas tellement du bon déroulement de l'enquête mais plutôt de ce  que ce fait divers ne fasse pas de vague dans la presse. L'inspecteur, en revanche, prend les choses à coeur, surtout que le père de la victime, le harcèle sans le vouloir. Billy Marcus a perdu son fils et presque perdu la raison : il oscille entre dépression, tentative pour donner un sens à la mort de son enfant et volonté acharnée de trouver le coupable. Le portrait tracé par l'auteur de cet homme à la dérive est exceptionnel de justesse.
Au cours de l'enquête, nous découvrons le quotidien de ce quartier où les communautés ne se mélangent pas, où la plus grande pauvreté côtoie la richesse ostentatoire, où la violence n'est pas que dans la rue mais aussi au sein des familles... L'inspecteur et sa collègue Yolanda vont avancer petit à petit jusqu'à la découverte de la vérité. Ils vont se tromper de coupable et presque détruire Eric Cash, qui accompagnait la victime ce soir-là. Lâchés par leurs supérieurs, ils vont continuer leur travail de fourmi, poussés par l'idée qu'un "travail", quel qu'il soit, doit être achevé : un homme est mort, il faut arrêter son meurtrier.
   Richard Price excelle dans les portraits des habitants de ce quartier et se garde de tout manichéisme.Personne n'est tout à fait innocent, personne n'est entièrement coupable. Il nous décrit des êtres fragiles, faillibles, humains dans un quartier difficile. Cette plongée en apnée dans un New-York crépusculaire est une réussite tant au niveau du style que de l'atmosphère .
prixdeslectriceselle2.jpg
  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zarline 12/03/2010 16:45


Je viens de voir chez Sophie que le polar sélectionné pour le moi d'avril est Epouses et Assassins. Même si cette plongée dans New York me tente, je suis assez contente de recevoir un polar ghanéen
à la place. A suivre!


Armande 14/03/2010 17:45


J'ai lu le polar ghanéen : gentillet mais sans plus...


valérie 08/03/2010 19:05


Voilà déjà deux avis de membres du Jury Elle qui aiment beaucoup ce livre. Je le note mais j'espère qu'il n'empêchera pas Jesse Kellerman d'obtenir le prix:)


Armande 09/03/2010 08:26


Je viens de terminer le Jesse Kellerman... Mon coeur penche pour Richard Price !!!


Aifelle 06/03/2010 13:26


Tout ce que tu en dis me tente bien, je le note.


Armande 06/03/2010 19:17


C'est une excellente initiative...


Mango 06/03/2010 12:00


Bien envie de le lire: je le note! Il fait partie de la sélection du Prix Elle? 


Armande 06/03/2010 19:16


Il fait partie de la sélection Elle. Les livres qui me parviennent me font souvent découvrir des auteurs


kathel 06/03/2010 11:49


C'ets un auteur que je ne me suis pas encore décidée à lilre, bien que noté... Je souligne, une plongée dans le Lower East Side me tente !


Armande 06/03/2010 19:15


C'est un roman qui sort du lot...