Un livre qui sent le chlore...

Publié le par Armande

 nage-libre-copie-1.jpg

 

     Lire ce roman au moment où les championnats d'Europe de natation battent leur plein permet de regarder autrement ces athlètes qui fendent les ondes...

Mes filles ont des gènes de dauphins et fréquentent assidûment la piscine. Quant à moi, mon maillot prend tranquillement la poussière au fond d'un placard, l'eau étant trop "mouillée" à mon goût !

Cette aversion pour l'élément liquide chloré ne m'a pas empêchée d'adorer ce livre et son héroïne Philoména : 1m90, des pieds d'extraterrestre et des battoirs en guise de mains.

 

    Elle va devenir la fierté de l'Amérique et de son Kansas natal en décrochant pas moins de huit médailles d'or aux Jeux Olympiques de Barcelone ! Sous contrat publicitaire avec Speedo, elle va incarner la jeune fille bien dans sa peau, dont tout parent serait fier. Nicola Keegan aurait pu écrire un roman parfaitement ennuyeux sur le parcours exemplaire d'une athlète de haut niveau. Il n'en est rien, elle nous permet d'accéder à l'envers du décor, décrit les rouages de l'implacable machine à gagner mise en place autour des adolescents prometteurs : coach divers et variés, nutritionnistes, psychologue, gourous. Elle raconte l'existence de ces futures étoiles des bassins et c'est passionnant !

 

   Plus passionnant encore, l'auteur nous révèle les motivations de ces champions, ce petit quelque chose qui les distingue des autres. Pour Philoména, ce n'est pas tant son physique hors-norme que les décès prématurés de sa soeur aînée et de son père. Nager, c'est le moyen pour elle de surmonter ce double traumatisme. Chacun sa méthode, sa mère trouve refuge dans son lit, Roxanne, une de ses soeurs, dans la drogue.

 

   Au début du roman, l'auteur nous décrit les premiers mois de Philoména, un bébé hyperactif, qui ne s'apaise que dans l'eau. Elle nous permet aussi de faire connaissance avec Léonard, le père, grand spécialiste des chauves-souris et pilote émérite et de sa femme, débordée par l'énergie de son deuxième rejeton. Les années passent, Roxanne et Dot naissent, les filles fréquentent une école religieuse. La narration est drôle, juste. Le lecteur se surprend souvent à rire aux bêtises commises par Philoména et sa grande copine Lilly Cocoplat. La natation fait partie de la vie de l'héroïne mais n'occupe pas la première place. Survient alors le cancer de Bron, sa soeur aînée et son univers familial va voler en éclats. Et là, déluge lacrymal de Dame Armande qui partageait avec délice le quotidien des personnages. De cette tragédie naîtra une championne, lourd prix à payer même si au bout brille l'or olympique.

 

   Il s'agit du premier roman de Nicola Keegan et c'est une réussite. J'ai gardé le meilleur pour la fin. Le style est singulier, mêlant le poétique et le trivial, le réalisme et l'onirisme. Je crois qu'avec ce livre, un auteur est né, qui sera à suivre de très près dans les années à venir.

 A titre personnel, je lui décerne la médaille d'or de l'originalité dans une rentrée littéraire qui manque un peu d'éclat.

 

                         Ce livre ne demande qu'à voyager... Keisha, Lystig, Aifelle, Clara sont les premiers maillons de la chaîne.

 

 

Publié dans romans d'exception

Commenter cet article

Karine:) 15/09/2010 22:38


Je l'ai noté chez Amanda il y a un bout de temps mais je pense que je vais le lire en VO. Il y a tant d'avis positifs que c'est impossible de ne pas être tentée!


Armande 16/09/2010 17:24



C'est LE roman à lire !



zarline 26/08/2010 16:38


J'ai déjà lu de nombreux billets sur ce livre mais ton billet est le premier qui me donne (peut-être) envie de découvrir ce livre. Comme toi, la piscine et moi ça fait deux mais le parcours des
espoirs du sport, je dis pourquoi pas. Je vais voir s'ils l'ont à la bibliothèque. En tous cas, bravo, tes billets sont toujours aussi convaincant ;)


Armande 26/08/2010 19:34



Merci !



Kikine 21/08/2010 21:56


Je l'ai déjà noté à quelques reprises et je le re-soulignes dans ma liste


Armande 22/08/2010 19:22



Il le mérite !



Lystig 21/08/2010 20:55


tu l'as dit !


valérie 21/08/2010 16:53


Je viens de l'acheter en VO. J'ai hâte de le lire!


Armande 21/08/2010 20:52



Je t'admire ! Moi, j'ai la flemme de lire en anglais...