Un livre qui sent la frite... et le vitriol !

Publié le par Armande

enfance.jpg

 

 

   Ce n'est pas parce que le narrateur a un frère reconverti dans la baraque à frites que le roman de Julie Douard a la gentillesse bonasse de "Bienvenue chez les Ch'ti". L'auteur trempe sa plume dans le vitriol pas dans la végétaline !

Le personnage principal, que nous suivons de sa naissance à ses seize ans, se traîne une famille calamiteuse : un père falot, une mère dépressive, une soeur  Philomène violente et caractérielle et un frère Georges aussi mou moralement que physiquement. Il sort du lot, l'explication est peut-être dans le fait que son véritable géniteur soit l'ancien patron de sa mère. L'auteur nous présente ce "background" avec un détachement presque clinique, qui finit par perturber le lecteur. Les personnages sont épinglés comme des papillons sur le tableau de chasse d'un entomologiste, observés avec beaucoup d'attention mais peu d'empathie. C'est un roman cruel et parfois totalement hilarant. Notre jeune héros subit au lycée les assauts d'un prof de théâtre qui souffre du retour d'âge et le portrait de cette nymphomane à l'imagination débridée est une merveille de vacherie. Autre portrait particulièrement remarquable, celui de l'amant de Philomène qui disjoncte complètement et dont la folie est assez jubilatoire.

Au final, le héros s'en sort plutôt bien, petit Roméo au coeur tendre dans un univers pas folichon... Lire Julie Douard est revigorant, décapant... Son roman est un courant d'air glacé, une bise coupante qui réveille le lecteur un peu assommé par une rentrée littéraire très (trop) copieuse.

 

dialogues

 

Commenter cet article

Aifelle 06/11/2010 07:58


Ce que tu en dis me plaît bien, je le note. Merci de nous débroussailler un peu cette rentrée, les grosses têtes d'affiche ne m'intéressent pas, mais par ailleurs le choix est vaste.


Armande 06/11/2010 09:22



C'est vrai qu'il est facile de se perdre dans les 650 titres de la rentrée !



clara 05/11/2010 15:47


Et en plus, il s'agit d'un livre de Dialogues Croisés ! J'aime aller chez Dialogues sans faire chauffer ma CB...


Armande 06/11/2010 09:22



Ce club ne présente que des avantages !



Gwenaelle 05/11/2010 14:39


Un petit livre mais un bon coup de fouet, on dirait...


Armande 06/11/2010 09:21



Exactement !