Ton rire monte au ciel...

Publié le par Armande

 

       Ton rire Neruda-MAtilde-risa.jpg

 

 

Tu peux m'ôter le pain,

M'ôter l'air, si tu veux :

Ne m'ôte pas ton rire.

 

Ne m'ôte pas la rose,

Le fer que tu égrènes

Ni l'eau qui brusquement

Éclate dans ta joie

Ni la vague d'argent

Qui déferle de toi.

 

De ma lutte si dure

Je rentre les yeux las

Quelquefois d'avoir vu

La terre qui ne change

Mais, dès le seuil, ton rire

Monte au ciel, me cherchant

Et ouvrant pour moi toutes

Les portes de la vie.

 

À l'heure la plus sombre

Égrène, mon amour,

Ton rire, et si tu vois

Mon sang tacher soudain

Les pierres de la rue,

Ris : aussitôt ton rire

Se fera pour mes mains

Fraîche lame d'épée.

 

Dans l'automne marin

Fais que ton rire dresse

Sa cascade d'écume,

Et au printemps, amour,

Que ton rire soit comme

La fleur que j'attendais,

La fleur guède, la rose

De mon pays sonore.

 

                Pablo Neruda

 

Commenter cet article

Hambre 25/05/2010 14:33


Il est bon ce Neruda, très !!!


aBeiLLe 16/04/2010 20:28



Nah, je l'ai dit avant!!!



aBeiLLe 16/04/2010 18:23



Ahhhhhhhh MON Pablo *soupir* ! Ce poète me fait vibrer! Je l'aime d'amour! Je ne me lasse pas de lire et relire sa poésie!



Armande 16/04/2010 19:48



Non, c'est MON PABLO !



mathilde 13/04/2010 19:37



Joli poème !



Armande 13/04/2010 20:56



Et c'est une spécialiste du rire qui l'écrit...



Cagire 11/04/2010 21:54



Ah, le pouvoir du rire ! Un poème de Neruda que je ne connaissais pas, merci pour la découverte !



Armande 12/04/2010 09:32



Le RIRE est essentiel ! Pour moi qui enseigne, un cours sans rire à un moment donné, est "un peu " raté ! Cela permet un rapprochement formidable avec les élèves.