chapitre 2 :Où l'on apprend que l'ennui peut être mortel...

Publié le par Armande

 

   Que dire du début d'été d'Odile ? Waterloo, morne plaine... Pas de cours à préparer et pas de voyage pédagogique avec l'association « Chez Cicéron, tout est bon ». Josette l'avait rendue « personna non grata » auprès des autres membres, choqués au plus profond de leur être par la vulgarité révélée au grand jour de leur collègue. Que faire de ses journées pour un cerveau comme celui de notre héroïne ? Elle avait bien acheté l'intégrale des mots croisés de Michel Laclos, seulement à la fin de la première semaine de juillet, ils étaient tous terminés ! Elle s'était donc lancée dans « La Recherche » de son cher Marcel, relue pour mi-juillet! Faites les comptes : encore quinze jours pour juillet et après il restait août, trente et une longues journées...

   Odile songea un court instant à en finir ! Elle sortit et se dirigea vers le centre-ville. Seulement, à la pharmacie, ils refusèrent de lui procurer de la mort aux rats, Emma B., en d'autres temps, n'avait pas rencontré autant de difficulté... Errant dans les rues de la ville, pour passer le temps et ne pas rentrer trop vite à l'appartement après l'achat de sa demi-baguette, elle s'arrêta soudain, le regard aimanté par une affichette collée à la porte vitrée de la mairie.

 

«  Cherche enseignant(e) retraité(e) pour assurer cours de rattrapage au mois d'août. Niveau CP / CE1 . S'adresser aux services sociaux, bâtiment C »

 

   Le coeur d'Odile fit un bond, plus précisément un triple salto, cela vous donne la mesure de sa détresse. Elle courut, non elle vola jusqu'au bâtiment concerné, rencontra une jeune employée sidérée par son enthousiasme débordant et signa pour dix heures de cours hebdomadaires jusqu'à la rentrée scolaire. Le coeur gai, prête à reprendre du service, Odile regagna promptement son domicile : il n'y avait pas une minute à perdre !

   Tout d'abord : se procurer les programmes des classes concernées. Une idée folle germa dans son esprit enfiévré... Dans son établissement, elle avait vu de jeunes collègues trouver en quelques clics les instructions officielles. D'accord, Josette avait toujours décrété que l'informatique était le mal de notre siècle mais le vieux chameau n'était plus à l'ordre du jour, n'est-ce pas... Odile se promit de se rendre dès le lendemain à la Fnac. Elle demanderait à être servie par le gentil petit jeune homme qui lui avait si bien expliqué le fonctionnement de son appareil photo numérique. Un monde s'ouvrait à elle, le web bientôt n'aurait plus de secret pour « Naphtaline » !

   Ensuite, la préparation psychologique... Odile avait toujours eu un auditoire adolescent et là, elle serait confrontée à de enfants de sept ou huit ans. Pas de panique, se dit-elle. Dès demain, fini Arte, le devoir avant tout : elle allait faire une cure de dessins animés afin de pouvoir communiquer plus facilement avec ses nouveaux élèves.

   Dernière étape et pas des moindres : ! S'acheter un manuel de pâtisseries : elle avait bien noté que les cours avaient lieu de dix heures à midi et elle comptait s'occuper de leurs petits estomacs afin de mieux préparer leur esprit à l'étude : « mens sana in corpore sano » ! Un petit en-cas sucré les mettrait dans de bonnes dispositions pour le travail intellectuel. Odile n'avait jamais préparé de gâteaux, mais soudain l'envie de préparer des madeleines (Ah, Proust ! encore et toujours...) s'imposa comme une évidence.

   Laissons Odile à ses préparatifs, il sera toujours temps de vous narrer plus tard comment Odile devint « Mémé Moustache », la championne de Jérôme, Djamila, Pierre et Denis.

Publié dans Armande écrit

Commenter cet article

mathilde 10/05/2010 21:02



C'est vrai que c'est cool d'avoir tout le temps la pêche comme Odile, mais pour la moustache, je passe...



Armande 10/05/2010 21:34



Et une petite barbichette, cela te plairait ?



pichenette 02/05/2010 22:04



Bonjour Armande. Enfin la suite! Ta Naphtaline a une pêche d'enfer...



Armande 03/05/2010 13:28



Et encore, tu n'as rien vu : elle va rajeunir de chapitre en chapitre !



la librivore 02/05/2010 18:09



Aors il faut nous livrer la suite !



Armande 03/05/2010 13:27



Il faut d'abord que je l'invente...



la librivore 01/05/2010 00:13



Je me demande comment elle va s'en sortir face à ces intrépides gamins ! Surtout un mois d'août !



Armande 02/05/2010 17:14



Elle va se découvrir des "talents" insoupçonnés !



Lorence 30/04/2010 11:09



Je me régale, vivement la suite, elle m'est sympathique ton Odile.



Armande 30/04/2010 12:48



Moi aussi, je l'aime bien mon héroïne moustachue...