Louison et monsieur Molière

Publié le par Armande



   Je vois que les lectures communes fleurissent sur la blogosphère. Je tente l'expérience... avec Mademoiselle Cadette, qui doit lire dans le cadre du cours de Français, Louison et  monsieur Molière.
   Je bats ma coulpe, j'ai reçu ce récit en spécimen il y a quelques années mais je n'avais pas encore plongé le nez dans l'aventure de l'héroïne, une petite apprentie comédienne de dix ans.
   Louison est la fille de deux comédiens lyonnais, Jeanne et Jean Beauval. Sa mère est connue pour son talent à incarner avec intelligence et vivacité les servantes impertinentes. Son père, lui, est cantonné aux petits rôles mais n'en conçoit pas d'amertume. La seule "star" de la maisonnée est Jeanne qui sacrifie tout au théâtre et considère mari et enfant comme des entraves à sa concentration.
   Le destin de la famille prend une autre envergure lorsque le roi leur demande d'intégrer la troupe de M.Molière. La pièce qui se prépare est Le malade imaginaire et Jeanne incarnera Toinette.
   Marie-Christine Helgerson nous donne à vivre les dernières semaines de Jean-Baptiste Poquelin à travers le regard d'une enfant, qui constate sans en mesurer toujours la gravité, la dégradation de l'état de santé de celui-ci. Louison est émerveillée d'avoir été choisie par Molière pour jouer le rôle éponyme de Louison, la petite soeur d'Angélique. Elle peut enfin accéder aux coulisses du métier, passer du rang des spectateurs aux loges des acteurs. Elle profite intensément de ces instants, la peur et l'exaltation se succédant tour à tour dans son coeur.
   Pour moi qui aime Molière et raconte inlassablement sa vie à mes élèves, ce roman a été plaisant à lire. Les adolescents peuvent y découvrir la beauté mais aussi la difficulté de la vie d'artiste au XVIIème siècle : des applaudissements nourris pour la première du Malade imaginaire à l'enterrement de nuit, à la sauvette, au cimetière Saint-Joseph pour celui dont l'esprit acéré épinglait si bien les travers des gens de son temps.
   Pour découvrir ce que Mathilde a pensé de ce livre, c'est par !

Publié dans littérature jeunesse

Commenter cet article