La lecture du feu de Louis Sanders

Publié le par Armande

lecture du feu

 

   Le titre, un peu mystérieux pour le néophyte, trouve son explication dès la première page du roman. Nous suivons, en même temps que les futurs sapeurs-pompiers volontaires du petit village de Saint-Romain, une formation sur la lecture du feu. Il s'agit, avant de rentrer dans un bâtiment en flammes de déterminer la nature de l'incendie, de le lire pour ne pas être pris au piège.

   J'ai dévoré en une soirée ce polar court mais dense. Les interventions se succèdent : accident de la route, personne retrouvée inconsciente, feu de cheminée et le lecteur en vient peu à peu à connaître les pompiers qui constituent la brigade de ce bourg du Périgord. J'ai surtout pris conscience que leur univers est très particulier, mélange de discipline quasi-militaire et de plaisanteries de vestiaire. Ces hommes ordinaires doivent affronter des situations qui elles ne le sont pas. Pris dans l'action, ils agissent avec méthode mais rétrospectivement, ils sont poursuivis par les images horrible, les scènes dramatiques qu'ils ont dû gérer. On ne voit pas impûnement la mort en face si souvent. Les pompiers finissent par développer une carapace et surtout par avoir besoin de se retrouver souvent entre eux pour parler de ce qu'ils vivent. Comment ceux de "l'extérieur" pourraient-ils les comprendre ?

   L'auteur nous plonge tour à tour dans la conscience des nouveaux  par exemple Louis Blondel, 42 ans, et le besoin de se prouver qu'il peut encore briller aux yeux des autres ou dans celle des plus anciens, Kaplan qui ne trouve pas l'âme soeur tant son métier et sa fonction de pompier l'accaparent.

   L'intrigue policière est,elle, un peu mince. Deux anciens sont intervenus un soir pour secourir un vieil homme inconscient et ont empêché un nouveau de pénétrer avec eux dans la maison, faisant fi du règlement.  Que s'est-il passé lors de cette intervention de routine ?

   Ce petit polar profondément humain m'a beaucoup appris sur l'envers du décor : adieu l'image d'Epinal du camion rouge qui fait pin-pon  et du pompier jeune et déterminé ! La réalité est bien plus complexe et met encore plus en avant le courage nécessaire pour répondre toujours présent lorsque le bip sonne dans la maison de ces hommes qui se mettent volontairement au service des autres.

                             Merci aux éditions Payot § Rivages et à Babélio

 

 

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

wens 14/02/2011 13:31


Tu donnes envie de lire ce roman


Ankya 12/02/2011 11:58


C'est un livre qui va très fortement me plaire je pense (les envers des décors tout ça, la "vraie vie" de quelque chose que l'on idéalise).


Armande 13/02/2011 10:13



C'est un livre profondément humain !



Lorence 10/02/2011 19:18


je note, lors de mon accident leur grande gentillesse m'avait beaucoup touché.


Armande 13/02/2011 10:12



Je suis certaine que tu apprécieras ce livre.