L'heure de l'ange de Anne Rice

Publié le par Armande

ange.jpg
Initialement, cet article devait être rédigé par demoiselle Aînée mais elle a déclaré forfait au bout d'une cinquantaine de pages. J'ai donc repris le flambeau et je comprends pourquoi ma fille a été rebutée par le début de l'histoire.
   Un homme, aux identités multiples, tueur à gages pour les "gentils" (à savoir défendant les intérêts américains contre les menaces russes !?) se trouve dans un hôtel dont l'architecture rappelle celle des missions californiennes des siècles passés. Pendant de longs (très longs ?) chapitres, l'auteur nous décrit le combat que se livrent dans le coeur de cet individu  le Bien et le Mal, le tout entrecoupé de descriptions du Mission In, le palace où il réside. Moi, j'appelle cela tirer à la ligne mais je suis peut-être un peu dure.
   L'histoire a commencé à m'intéresser quand Toby, le héros, se voit offrir une chance de pardon et de rédemption. Le message lui est apporté par un ange Malchiah qui va le soutenir pendant son retour dans le giron de l'église et lui faire recouvrer la foi. Pour cela, l'ancien exécuteur des basses besognes américaines devra sauver une famille juive, menacée par la population du petit village de Norwich. Nous sommes au 13 ème siècle et c'est à cette époque que Toby doit mourir en se dévouant pour le Bien et renaître... Anne Rice décrit bien l'atmosphère de folie qui peut s'emparer d'un groupe et le pousser aux pires extrémités.
   Je n'avais jusqu'à présent rien lu de cet auteur, qui pourtant semble connue pour ses histoires de vampires. Cette première expérience ne m'incite pas tellement à poursuivre plus avant ma découverte de ses romans.
Je remercie néanmoins les éditions Michel Lafon  pour cet envoi.

Je me replonge dès à présent dans ma trève hivernale...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aurelie 12/04/2010 17:22



bonjour


je vous trouve injuste de jugée Anne Rice en ayent lu seulement cette ouvrage .Je ne remet pas en cause votre  critique mais elle a ecrit pleins de livres sur des sujets differents
comme  :Les chroniques de vampires  , la saga des sorcieres .Le violon , La voix des anges et exct qui sont de tres beaux livres surtout le dernier citer qui parle des
castrats tout en sensualité et qui nous plongent dans l Italies des années 1700 je vous recommande de lire celui ci qui a mon  humble avis est plus fait pour des adultes et si tu n
aimes pas je n avoue vaincu


 



Armande 12/04/2010 21:22



Je ne parle pas de l'ensemble de son oeuvre mais d'un livre. Et je crois surtout que dans le domaine de la critique littéraire, juste/injuste sont des adjectifs assez inappropriés. Nos
articles sont des reflets de nos sentiments de lecteur, ils ne cherchent pas à peser le pour et le contre pour arriver à une certaine neutralité. Ils sont l'expression d'un ressenti à la fin
d'une lecture, donc forcément (et heureusement) subjectifs.


 



Hilde 22/02/2010 22:29


Le début du roman est en effet très long, le style parfois bien "lourd" et malgré l'intérêt de la seconde partie, moi non plus je ne suis pas tentée par la suite.  Néanmoins, j'avais adoré les
quatre premières chroniques de vampires.


Armande 23/02/2010 09:48


Ce début de roman a failli décourager toute ma bonne volonté !


cathulu 22/02/2010 18:36


Je l'ai commencé mais ayant précédemment enchaîné des histoires de tueurs à gages, j'ai abandonné...pour l'instant ? :)


Armande 23/02/2010 09:47



Bon courage pour une "éventuelle" reprise de ta lecture ;-)



sentinelle 22/02/2010 16:39


J'ai beaucoup aimé les premiers romans de la série "Les Chroniques des vampires" et la saga des sorcières mais je trouve qu'elle s'est totalement essouflée depuis une bonne dizaine d'années, un peu
comme si elle avait complètement épuisé le filon


Armande 22/02/2010 17:32


C'est vraiment aussi mon sentiment, celui d'un auteur qui n'a plus beaucoup de "souffle" et d'inspiration.


zarline 22/02/2010 16:33


J'avais lu de cette auteure le premier opus d'une série sur les sorcières. Bof Bof, ça ne m'avait pas franchement donné envie de poursuivre l'aventure et tu confirmes un peu mes souvenirs.


Armande 22/02/2010 17:34


Je trouve que ce roman ne justifie pas le battage médiatique dont il a bénéficié...