L'enfer de la côte 1/1 !

Publié le par Armande

P1000278.JPG

 

 

   Cette petite chose soyeuse paraît bien innocente, ce petit boléro (modèle de La Droguerie) m'a pourtant fait vivre l'enfer de la tricoteuse : la côte 1/1 (Pour les néophytes : une maille envers, une maille endroit et ainsi de suite pendant 196 mailles pour cet ouvrage) !

Où est la difficulté, me direz-vous ? Il n'y en aurait aucune si j'avais tricoté dans une cellule lors d'une retraite dans un couvent éloigné de toute civilisation... mais je vis au sein d'une tribu !

 

Imaginez la scène : votre Armande favorite dans son canapé, hyper concentrée sur ses mailles et tout à coup, Demoiselle Cadette, qui fait ses devoirs sur la table du salon lui dit :

- Maman, tu sais que 99% des grenouilles rousses n'atteignent jamais l'âge adulte car elles sont prédatées !

- Vraiment ? Et cette information vient d'où ?

- De mon cours de SVT !

Bon, reprenons mon tricot que j'ai lâché sous le coup de ce scoop. Mince, j'allais tricoter une maille envers ou une maille endroit ? Parce que si je me trompe, je vais devoir recommencer tout mon rang , à savoir 196 mailles je le rappelle.

 

Reprenons la même Armande dans les mêmes circonstances : canapé, concentration, tricot !

- Chérie, tu ne saurais pas où j'ai posé mes lunettes ?

- Non, regarde sur la table de nuit !

- Elles n'y sont pas !

- Et sur ton bureau ?

- Non plus !

- Sur la table basse ?

- Bingo : elles étaient dans ma poche de chemise !

Bon, reprenons le tricot. Zut, maille endroit ou maille envers ?

 

Armande, canapé, concentration, tricot !

- Maman (dit la grande qui revient du lycée), je peux me faire une petite tartine avant le repas ?

- Oui mais pas trop de Nutella !

- T'inquiète...C'était pas top à la cantine.

- Et les cours ?

- Ben, comme d'hab... (l'ado est souvent laconique dans ses réponses)

Bon, reprenons le tricot . Crotte, maille endroit ou maille envers ?

 

Une chose est certaine, ce boléro va être porté tout l'hiver... parce que pour l'instant il m'a juste porté sur les nerfs...

                                                          Qui a dit que tricoter détentait ?

Publié dans De fil en aiguille...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudialucia 18/11/2010 11:59


A mourir de rire! mais je compatis car j'ai l'intention de faire le même genre de boléro pour une de mes filles et... tu me fais peur!!


Armande 18/11/2010 17:08



Disons que la côte 1/1 est par définition rébarbative ! J'ai lu dans ton journal de bord que tes filles aiment beaucoup tes tricots et te le font comprendre de manière subtile ;-) J'ai les mêmes
à la maison !



cathe 16/11/2010 09:44


Oui un couvent mais avec Internet quand même :-D


Armande 18/11/2010 08:06



Cela va sans dire et avec un réfectoire qui sert des repas gastronomiques ;-)



cathe 15/11/2010 10:47


Je sors d'un châle au tricot dentelle ("Travelling woman"), je te laisse imaginer l'énervement quand quelqu'un me parlait... ;-)


Armande 15/11/2010 11:50



Je te réserve une place dans la cellule voisine dans mon lointain couvent ? ;-)



Alwenn 14/11/2010 22:13


Du fil à retordre, certes, mais une réalisation superbe au final ! J'adoooore !


Armande 15/11/2010 08:07



Le boléro est d'une douceur incroyable... Je suis accro au mélange alpaga/plumette !



bladelor 14/11/2010 21:51


Je suis morte de rire !!!! Et c'est vrai que c'est l'enfer ce point, le peu que j'ai tricoté me suffit pour le savoir !!!


Armande 15/11/2010 08:07



Techniquement, il n'est pas dur mais bon sang qu'il est pénible !