J'ai commencé ma "doudouthérapie"...

Publié le par Armande

 ali.jpg

     Il y a peu Keisha nous inventait le livre-doudou, celui qui réconforte et fait chaud au coeur. Sa lecture s'accompagne volontiers d'une tasse de thé (ou de café) et de la compagnie d'une animal domestique (pour celui-ci, j'ai choisi Titou, notre King-Charles).
   Je remercie les éditions JCLattès  pour ce moment de dépaysement et de plaisir. J'avais repéré ce roman sur Blog-o-Book  car il se déroule en Inde et ceux(et celles) qui me lisent depuis quelques mois (ou plus : il y a des fidèles de la première heure !) connaissent mon goût pour ce continent. L'action se déroule à notre époque à Vizag, une petite ville du Sud, et met en scène un couple musulman M. et Mme Ali. Madame se plaint au début de l'histoire du tout nouveau statut de retraité de son conjoint. Et oui, il est sans cesse dans ses "pattes" et perturbe son quotidien bien réglé. Elle voudrait cuisiner tranquillement tous les petits plats traditionnels (les descriptions culinaires sont savoureuses et le lecteur a, en prime, à la fin du roman, la recette de l'halva, un succulent dessert.) et surtout pouvoir bavarder au téléphone ou en "direct live" avec sa famille et ses amies sans avoir d'oreilles masculines promptes à se gausser dans les parages.
   le coupable, sentant peut-être l'exaspération monter chez sa "tendre" épouse, décide de créer sa propre entreprise :"l'Agence matrimoniale pour gens riches de M.Ali". Ainsi il occupera ses trop nombreuses heures de loisir ! Très rapidement, il connaît le succès et voit défiler dans sa véranda transformée en bureau les personnes les plus diverses, à la recherche du fiancé ou de la fiancée idéal(e). C'est l'occasion pour l'auteur d'évoquer le système des castes et les différentes religions, les unions toujours arrangées par les parents où l'amour n'a que peu d'importance et ne représente d'une éventuelle heureuse surprise après la céromonie de mariage. Autour du couple Ali gravitent les membres de leur famille. Ils se désespèrent de "caser" un jour Rehman, leur fils, qui préfère défendre la cause des paysans expropriés par les multinationales plutôt que de fonder un foyer et de leur donner les petits-enfants qu'ils  attendent. Ils reçoivent fréquemment un des frères de madame , qui voudrait qu'avec l'âge, M.Ali devienne plus pieux. Mais notre homme, musulman modéré et toujours prêt à se rire de tout, même de la religion, ne se laisse pas convaincre. Et il y a aussi Aruna, jeune fille brahmane, devenue l'assistante du héros, qui aide à marier les autres mais ne peut, quant à elle, écouter son coeur...
   Ce roman est un régal, le ton est donné dès la couverture, colorée et pimpante. Les problèmes actuels de l'Inde sont évoqués mais le récit est très agréable, le lecteur a souvent le sourire aux lèvres. Farahad Zama l'introduit dans le quotidien d'une petite ville. Pendant quelques heures, nous voyons, humons, goûtons, vivons comme le couple Ali et cette parenthèse indienne est un vrai bonheur.
logo inde 2

Publié dans littérature indienne

Commenter cet article

Hambre 16/02/2010 20:28


OH oui la doudouthérapie peut faire du bien :)


Lounima 07/02/2010 23:00


Je ne lis ce billet qu'en diagonale, ce livre étant dans ma PAL : j'ai vraiment hate de le commencer... ;-)


Armande 08/02/2010 08:24


Tu verras, c'est une lecture très plaisante !


Yv 07/02/2010 13:39


S'instruire en lisant et en souriant, quoi de plus agréable ?


Armande 08/02/2010 08:21


C'est le concept de la "doudouthérapie" !
 Maintenant certains esprits pernicieux s'interrogent sur la présence de l'animal de compagnie et me demandent si un cochon d'Inde ferait l'affaire. Je profite de cette réponse pour leur dire
que nous sommes encore en phase expérimentale du concept et que je serais heureuse qu'ils me fassent un compte-rendu de leur lecture avec cochon d'Inde. Ont-ils ressenti un mieux-être ? Merci à eux
de faire avancer la science...


Lael 06/02/2010 16:07


j'aime assez ce concept de doudouthérapie et surtout le livre que tu présentes car j'aime également l'Inde!


Armande 06/02/2010 22:16


Ah l'Inde...


keisha 06/02/2010 14:05


Dans mon billet sur Le baby sitter je parlais de doudou thérapie mais en précisant bien que le concept vient de Clarabel!!! je n'ai rien inventé du tout!
j'ai mis sur mon blog (pas un billet, juste une video temporaire en dessous de mes articles) une video matheuse qui je crois devrait plaire à ta moitié... et peut être à d'autres membres de la
famille. Video d'ailleurs signalée par mon collègue de musique, comme quoi...


Armande 06/02/2010 22:16


Oh ! Il faut que j'aille voir le blog de Clarabel ! Je vais aussi jeter un oeil sur cette vidéo...