Dans la famille Chedid, je demande la grand-mère...

Publié le par Armande

         Saison des hommes Andree-Chedid.jpg

 

Sachant qu'elle nous sera ôtée,

Je m'émerveille de croire en notre saison,

Et que nos coeurs chaque fois

Refusent l'ultime naufrage.

Que demain puisse compter,

Quand tout est abandon;

Que nous soyons ensemble

Egarés et lucides,

Ardents et quotidiens,

Et que l'amour demeure après le discrédit.

 

Je m'émerveille du rêve qui sonde l'avenir,

Des soifs que rien ne désaltère.

Que nous soyons chasseurs et gibiers à la fois,

Gladiateurs d'infini et captifs d'un mirage.

 

Les dés étant formels et la mort souveraine,

Je m'émerveille de croire en notre saison.

 

                                                             Andrée Chedid

Commenter cet article

Hambre 25/05/2010 14:28


Un(e) écrivain(e) avec du caractère !!!


Cagire 25/04/2010 22:35



Toujours une belle humanité chez cette dame. Je ne connaissais pas son visage !



Armande 26/04/2010 08:12



C'est une photo récente.



Lystig 25/04/2010 21:58



si belle



Armande 26/04/2010 08:12



à 90 ans... cela s'appelle la grâce !



celsmoon 25/04/2010 20:48



Oh que j'aime Andrée Chedid !!! Elle m'a marqué quand j'étais en 5ème :)



Armande 25/04/2010 21:07



C'est une sacrée famille que la sienne !



Mango 25/04/2010 18:50



J'aime bien ce qu'écrit cette femme! 



Armande 25/04/2010 18:58



C'est une belle personnalité !