Atelier d'écriture de Gwen

Publié le par Armande

Sujet proposé par Gwen :

 

Bonjour les amis!

 

Je pense qu’il y a parmi vous des amateurs de thé…


 

J’en fais partie aussi et j’en bois plusieurs tasses par jour. J’ai donc décidé, ce dimanche, de jouer avec quelques noms de thé glanés dans le catalogue de Mariage Frères. A vous de les utiliser pour nous en faire un texte. N’importe quel type de texte… J’ai décidé d’être ouverte à toutes les propositions aujourd’hui! Et que les adorateurs du dieu Café (n’est-ce pas, Armande?) ne soient pas en reste… Ils peuvent jouer aussi!

  1. La route du temps
  2. Maharadjah
  3. Fleur du désir
  4. Mikado
  5. Trois noix
  6. Elixir d’amour
  7. Exposition coloniale
  8. Montagne d’or
  9. Duvet du dragon
  10. Guerriers
  11. Moon Palace
  12. Comète
  13. Fall in love
  14. Haute mer
  15. Grands Augustins

Il y en a 15, vous devez en utiliser au moins 10.

 

Mon texte :

 

 

« Trois noix »

 

   Les séances de brainstorming, c'est ce que je hais le plus dans le métier... avec le café dégueu de la machine, les bavardages ineptes des rédactrices de mode et leur regards goguenards sur mon confortable 42, le fait de devoir loger à Paris dans un appart taille XXXS avec un balcon ridicule où mes plantes endurent air pollué et fientes de pigeons... M'enfin, ma situation au magazine Elle rend ma mère fière de sa progéniture, même si je m'occupe uniquement de la rubrique jardin, le parent pauvre du journal, où je m'évertue à rendre branchée la pratique du potager ! La rédactrice en chef me le rappelle sans cesse : « Armande, n'oubliez pas les ongles ! Les activités que vous proposez doivent être compatibles avec une manucure parfaite ! ». Autrement dit , jardiner sans mettre les mains dans la terre, hyper pratique.


   Revenons à la séance du jour : Avril est le mois du renouveau, de la vitalité, des beaux jours qui reviennent, le magazine doit refléter cette ambiance et en plus, cherry on the top : promouvoir le nouveau parfum de la maison Cacharel. On ne rigole pas là-dessus, ils payent bien, très bien. Je m'installe dans un petit coin de la salle de réunion et j'assiste de loin à la tempête d'idées qui sévit autour de la table ronde.Il s'agit ni plus ni moins de trouver un nom au dernier né du parfumeur : redoutable honneur !


   Cynthia, de la rubrique cosmétique, se lance : « Fleur de désir » ou alors « Elixir d'amour ». Waouh, c'est beau comme du Harlequin ! Marie-Charlotte, rubrique voyage, qui revient de Bombay nous balance « Maharadjah » ou « Exposition coloniale ». Eh , Cocotte, un peu passéiste non ta vision de l'Inde ? C'est d'ailleurs la remarque que lui adresse Sylvie, la rédac chef. Marie-Charlotte touille rageusement son café machine pour bien dissoudre sa sucrette et boude ostensiblement. Tiens, mais c'est notre spécialiste des jeux vidéo qui demande la parole, un des rares spécimens masculins dans ce monde d'amazones. Tu vas te faire écharper mon petit Pierre : « Guerriers » ou « Duvet de dragon »  ? Je m'étrangle avec ma salive et manque m'étouffer. Personne ne s'intéresse à mon sort. Il semblerait que le concept soit intéressant : le duvet pour la douceur et la féminité, le dragon pour le côté masculin que tout femme dissimule... Pas le temps de s'attarder sur cette réflexion de haute volée, Adélaïde de la rubrique « traditions » nous assène un « Grands Augustins » de derrière les fagots. Il paraîtrait que la fête de Saint Augustin tombe en avril. Adé, tout le monde n'a pas fréquenté l'école du dimanche ni tenté le pélerinage de Saint-Compostelle, arrêté, il est vrai à mi-chemin en raison d'une rupture de stock de Compeed.


   Je me gondole peu discrètement et l'assemblée de tourne vers moi. Sylvie esquisse son sourire n°3 : le carnassier. « Et si tu nous proposais un nom : géranium, thym ou marjolaine... et pourquoi pas pétunia ? » Elle prononce les mots de telle manière qu'on dirait qu'ils sentent la bouse de vache. Sale bête ! En attendant, mon cerveau mouline dans le vide. Dans ces moments de panique intense, je fredonne quelques classiques jazzy: « Fall in love », « Moon Palace ». Vite, vite, un truc, n'importe lequel... Je farfouille nerveusement dans ma besace à la recherche d'un mouchoir pour essuyer mon front qui ruisselle (le brainstorming, ça donne chaud) et je tombe sur mon paquet de gâteaux préféré... Je lance avec l'énergie du désespoir un tonitruant « Mikado ». Sylvie me regarde avec respect, se tourne vers la bande de hyènes, étourdies par mon éblouissante sortie. « Mikado, ça sonne bien, c'est jeune, dynamique ! » s'extasie notre hyène en chef. Armande, laisse tes plantes pour quelques jours, je te charge du projet. Tu présenteras ta maquette jeudi à l'attaché de presse de chez Cacharel.


   Glups ! J'aurais dû tenir ma langue ou fouiller dans une des poches de ma salopette. J'y aurais trouvé « Trois noix », mon petit doigt me dit que si j'avais suggéré ce nom, je serais dans une tout autre situation...

Publié dans Armande écrit

Commenter cet article

Yv 18/04/2011 14:55


Tu fréquentes les salles de rédaction ?


Armande 18/04/2011 16:29



Ben oui ! Je suis étonnée que tu poses la question. Tu n'as jamais lu ma rubrique dans le magazine Elle : "Le potager branché d'Armande" !



Margotte 17/04/2011 19:04


Le thé "Mariage", rien de mieux !


Armande 18/04/2011 08:44



Euh , je préfère un expresso italien goût noisettes grillées !



juliette 17/04/2011 19:03


Excellent! Tu déchires!


Armande 18/04/2011 08:43



Yeah !



LorenceMoi je me sens comme une flezur 17/04/2011 13:05


beaucoup de sourires en lisant ce texte, je file me faire une tasse de thé :-)


Armande 18/04/2011 08:43



Un comble pour moi : écrire un texte sur du thé alors que je n'aime que le café ;-)