Le livre, un produit comme un autre ?

Publié le par Armande

  
Je viens d'achever la lecture de cet agréable pavé "conçu" pour plaire à nos adolescents et je reste sur une impression mitigée. Pourquoi, me direz-vous ? La couverture, spectaculaire ("aguicheuse" me murmure mon esprit critique), la quatrième, élogieuse "Un récit fascinant, une aventure flamboyante, dans la tradition du Clan des Otori, de Lian Hearn" ( "N'exagérons rien !" marmonne celle qui a dévoré cette série) nous font pressentir des heures de lecture extraordinaires !
   Je ne dois pas faire partie de la "cible" visée car j'ai trouvé le récit prenant, bien construit mais extrêmement formaté. Chaque élément a été visiblement pensé pour satisfaire les goûts des adolescents : exotisme, aventure, lutte entre le Bien et le Mal, amours... Tout y est ! Je ne devrais donc pas bouder mon plaisir.
   D'où vient le malaise alors ? Du fait qu'Alison Goodman me semble être la nouvelle Stephenie Meyer et que son livre soit en tête de gondole, au détriment peut-être de romans plus originaux...

Publié dans littérature jeunesse

Commenter cet article

Hambre 22/11/2009 19:36


Je suis en train de le terminer...


Karine:) 25/10/2009 00:01


Je l'ai lu et beaucoup aimé, quant à moi. Je comprends ta réaction pour le phénomène des buzz... moi, ça ne me gêne généralement pas mais je comprends qu'il puisse en être autrement!


Isabelle Réty 17/10/2009 17:57


Chère Armande,
Je dois avoir gardé mon âme d'adolescente un peu(?) attardée...j'ai vraiment aimé ce gros bouquin même si d'ordinaire, je ne suis pas franchement une fan de dragons et autres charmantes bestioles
du même style. Je l'ai avalé sans boudé mon plaisir...il y a plein de romans pour ados dans lesquels les auteurs mettent tout ce qui est "tendance" (la magie, les sorciers, les dragons, les
elfes...bon en ce moment ce serait plutôt les vampires!!), sans que pour autant la mayonnaise prenne et je trouve que là, la mayo prend plutôt pas mal même si on a une grosse idée de la fin! En
plus contrairement à S. Meyer je trouve que c'est plutôt bien écrit!
Isabelle :))
Isabelle.


Armande 17/10/2009 18:17


J'ai réagi un peu vivement mais il faut reconnaître que le "buzz" autour de ce roman a fini par me lasser. Au mois d'août et de septembre, les blogueurs se sont vus proposer par des "canaux" très
différents ce roman. Si je me fie à ma courte expérience en tant que "chroniqueuse" , je n'ai jamais assisté à une telle déferlante de services de presse...De ce fait, j'attendais beaucoup de cette
histoire... Elle ne m'a pas déplu mais je n'ai pas non plus été entièrement conquise.


Marie-Lorraine 15/10/2009 18:00


J'ai travaillé dans l'édition jeunesse et puis vous dire qu'on ne met les moyens de promotion que sur les titres qui ont déjà en eux-même les ingrédients du succès, d'ailleurs on n'acquiert les
droits que de ce type de romans...Mais il arrive aussi que les éditeurs se plantent qu'un livre sorte du lot par le simple bouche à oreilles et qu'un autre sur lequel ils avaient beaucoup
investi,les déçoivent. L'édition n'est pas une science exacte, mais c'est un commerce, avec une certaine noblesse mais un commerce quand même!


Yv 15/10/2009 15:01


Typiquement le "produit" que me fait fuir, au même titre que les S. Meyer ou encore Harry Potter, et sûrement d'autres que je ne connais pas et ne souhaite pas connaître. Mon côté intolérant,
peut-être ?


Armande 15/10/2009 15:48


Honte sur moi : j'ai lu les Harry Potter et les S.Meyer ! C'était à une époque où j'étais plus "tolérante". J'ai décidé, à présent, de rejoindre la ligne dure et d'adhérer à ton club des "ronchons
anti-consommation de masse " !