Hiver arctique de Arnaldur Indridason

Publié le par Armande

   Elias, petit métis de dix ans, est retrouvé poignardé à mort au pied de son immeuble. Arnaldur Indridason nous plonge une nouvelle fois au coeur de la barbarie et entraîne son lecteur dans un "hiver arctique", aussi glacial que le constat implacable qui est fait de notre société contemporaine.
    Erlendur, l'enquêteur, toujours en proie à ses démons personnels,va tenter de trouver le coupable de ce crime qui peut sembler raciste. Il aura du mal à nouer le contact avec Sunee, la mère du garçonnet, jeune femme thaïlandaise, bien adaptée en apparence à la vie en Islande mais maîtrisant toujours mal la langue dix ans après son arrivée. Il rencontrera tous ceux qui ont approché l'enfant peu avant le crime et ce sera l'occasion pour l'auteur de présenter les différentes positions des Islandais face à l'immigration asiatique.Ce pays de 300 000 habitants oscille entre le rêve d'une société muticulturelle qui apporterait un sang neuf et la crainte de perdre sa culture et son identité face à des personnes qui ne souhaiteraient pas s'intégrer dans le tissu social islandais . Ces questions sont d'actualité dans de nombreux pays mais elles se posent peut-être avec plus d'acuité du fait de la population peu nombreuse de l'Islande.
   La fin est particulièrement terrible et nous ramène à nos responsabilités d'adultes, à l'éducation ou plutôt à l'absence d'éducation et de repères moraux de certains adolescents.
   Les quelques dernières pages donnent au roman une dimension supplémentaire, Indridason semble nous mettre en garde : attention aux coeurs gelés, qui ne s'indignent plus, qui ne compatissent plus, qui n'aiment plus, qui ne ressentent plus...attention à cet "hiver" moral dans lequel notre société pourrait sombrer...

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

liberto 15/11/2009 16:25


Snulli la perruche est un personnage à part entière!


liberto 15/11/2009 12:44


Je suis un grand fan d' Indridason, pas tant pour la minutie de la procédure policière que par son humanité désespérée. AI beaucoup aimé de même, Thorarinsson, autre islandais, dont le personnage
récurrent est un journaliste...


Armande 15/11/2009 15:34


Les Islandais sont forts, très forts dans le domaine du polar... J'ai beaucoup aimé Thorarinsson, tu as oublié un deuxième personnage récurrent dans sa série : la perruche !


Theoma 25/08/2009 16:59

Je viens de finir le premier et j'adore !

Armande 26/08/2009 18:00


Je t'envie... il te reste tous les autres à découvrir !


kattylou 18/08/2009 22:09

J'ai lu la dame en verre et la cité des jarres je lirai certainement celui ci aussi

Armande 19/08/2009 21:46


Indidason, quand on commence à le lire...


Lilibook 18/08/2009 20:21

Pas encore lu le 1er opus de la série mais c'est prévu donc je patiente avec tous les livres déjà dans la pal ;-)

Armande 19/08/2009 21:46


Il faut que tu découvres l'univers d'Indridason !