Message des hommes vrais au monde mutant de Marlo Morgan

Publié le par Armande


   Le sous-titre de ce livre est "Une initiation chez les Aborigènes" et celui-ci évoque la longue marche dans le désert  de l'auteur en compagnie d'un groupe des premiers habitants du continent australien.
   Dire que cette lecture m'a laissée perplexe est un euphémisme. Déjà, je ne suis pas parvenue à définir le statut de cet écrit : témoignage authentique, romancé ou complète fiction. Je ne parviens pas à croire une seconde à la scène où l'auteur raconte qu'un diseur de bonne aventure rencontré dans un salon de thé lui a prédit qu'elle allait bientôt rencontrer "son jumeau" du bout du monde grâce à un pacte conclu "au plus niveau de votre Moi éternel". Disons qu'une telle prophétie m'aurait déjà fait sourire dans une fiction de Marc Levy, alors l'accepter comme un événement survenu dans la vie de Marlo Morgan, mon sens cartésien s'y refuse.
   Autre élément perturbateur pour lectrice confirmée, la pauvreté de la langue et des images. Si l'on accorde à ce livre l'appelation de témoignage, cela devrait inciter à une certaine indulgence... mais rien à faire, je n'ai pas pu m'habituer à des passages comme "Certains jours, le sable était si chaud que j'entendais littéralement mes pieds grésiller comme des hamburgers dans une poêle".
   Mais ce qui m'a le plus rebutée, c'est l'aspect caricatural de l'analyse : d'un côté, le Vrai peuple, détenteur des vraies valeurs, de l'autre, nous, les Mutants, prisonniers de notre univers matérialiste. Bien évidemment, tout n'est pas faux dans les propos de l'auteur. La situation de notre planète en atteste : il est urgent de réapprendre à vivre en harmonie avec la nature et de veiller à la préservation de celle-ci. De nombreuses personnes, qui n'appartiennent pas à la communauté aborigène, ont pris conscience de la nécessité de changer notre mode de vie et oeuvrent chaque jour sans l'aide de "l'Unité divine",qui préside à la destinée du peuple décrit par Marlo Morgan.
   Restent quelques images fortes du désert , des rites initiatiques, des couchers en cercle pour se protéger du froid et communier avec les autres...


C'est le livre proposé par Karine pour la chaîne de livres.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

celsmoon 04/07/2009 11:06

Alors c'est sur celui-ci je n'irais jamais l'ouvrir :) Il ne plait vraiment pas à beaucoup de gens

Armande 04/07/2009 17:55


L'histoire est surtout à mon sens peu crédible.


Karine:) 03/07/2009 23:40

Définitivement, pas pour moi... ça m'énerve, le "donnage de leçons". C'est un maillon de la chaîne que je ne tenterai pas de trouver!!!

Armande 04/07/2009 09:34



Défendre des idées est légitime, encore faut-il le faire avec subtilité...



Yv 03/07/2009 20:49

C'est exact, parfois mes gros doigts tapent sur deux touches en même temps ou parfois, ils en oublient une. Et dans ma précipitation, j'envoie le message avant de le relire

Armande 03/07/2009 21:28



Je fais mon miel (comme tu le constates à tes dépens) de ces "coquilles" ! Ne change rien...



Yv 03/07/2009 19:53

Je ne pends pas, les livres donneurs de leçon et très manichéens, je n'aime pas.

Armande 03/07/2009 20:12


Encore un message codé (visiblement, cette fois, il s'agit d'oublie* les *). Tu *ésumes bien ce que je déteste aussi en litté*atu*e.
A*mande


Theoma 03/07/2009 16:57

Voilà qui ne me dit rien par contre ce que tu lis en ce moment si !

Armande 03/07/2009 18:13


Je l'ai achevé. C'est un pur bijou, dans la lignée du "coeur cousu" de Carole Martinez. As-tu participé au jeu pour le premier anniversaire de mon blog ? Il n'est pas trop tard...