Le voyage à Perros de Jacques Thomassaint

Publié le par Armande


C'est en voisine que j'ai lu le roman choisi par Bladelor... J'habite à Lannion à quelques kilomètres de Perros et la baie de Trestaou qui est décrite dans les premières pages m'est familière.Je pense que Keisha, qui me suit dans la chaîne, va être déçue... Ambroise Le Guennec va recevoir pour le réveillon de Noël sa petite-fille Anne, qui s'est enfuie de chez elle mais, pour faire mentir la légende, ils ne dégusteront pas de crêpes !
C'est un joli petit livre, sur la solitude qui étreint parfois le coeur des adolescents et des personnes âgées. Les deux personnages traversent une crise et n'ont personne à qui confier leurs angoisses. Ils sauront retrouver  le plaisir d'être ensemble le temps d' une soirée au "Palace", établissement chic de la côte ou d'un petit-déjeuner avec pain grillé et café qui embaume.
C'est une jolie petite musique qui nous rappelle qu'il suffit de peu de choses pour être heureux et que le secret est dans le partage.

Commenter cet article

levraoueg 15/06/2009 08:39

Mais qu'est-ce que c'est que cette réduction de la Bretagne aux crêpes ! Moi quand je suis loin de la Bretagne, ce sont les crabes et les crevettes qui me manquent. Mais en même temps,je dois bien avouer qu'à chaque fois que je lis des commentaires comme ceux-là, j'ai à mon tour une furieuse envie de crêpes !

Armande 16/06/2009 07:56


J'adore "manier" voire inventer des clichés pour rendre ma moitié hystérique! Un jour, il me reprochera ma cruauté mentale.En attendant, énoncer des généralités affligeantes d'un ton très sérieux
m'amuse beaucoup...


Leiloona 13/06/2009 16:03

Je le découvrirai bientôt : j'ai hâte ! :)

Armande 13/06/2009 16:09


C'est un petit livre qui se dévore en une heure !


Isil 13/06/2009 12:48

Je ne connais pas Perros et le nord de la Bretagne en général. C'est peut-être pour cela que je n'ai pas été sensible à cette histoire. Ou alors le manque de crêpes ;-)

Armande 13/06/2009 16:08


Depuis que j'ai quitté mon Sud-Finistère pour ce qu'on appelait avant les "Côtes du Nord", je défends avec feu ce département. D'accord, il faut aimer le vent et la pluie mais le bord de mer est
magnifique.
Tout le monde s'entend sur un point : le manque cruel de crêpes dans ce roman. Je pense écrire à l'auteur...


keisha 13/06/2009 08:27

Si j'ai bien compris, tu habites pas loin de Perros.
Ce livre sans crêpes, est ce vraiment un livre qui se passe en Bretagne, tsstt!
Félicitations pour le prix Elle, tu es la deuxième blogueuse que je connais qui l'annonce. J'ai postulé aussi(en vain, j'ai commis l'erreur de mettre ma photo, à mon avis je n'ai pas le look lectrice de Elle ^_^)
Bon week end.

Armande 13/06/2009 10:22


Perros est à quelques kilomètres de chez moi. C'est une ville qui, pour moi, n'a pas le charme de Lannion : trop de béton et pas assez de vieilles pierres, mais les promenades aux alentours sur la
côte de granit rose sont incontournables !
Et les crêperies y sont très nombreuses !!!


Yv 12/06/2009 21:11

Ca tombe bien, je viens à Perros, pour les vacances, en juillet.

Armande 12/06/2009 21:31


Et bien, il faudra que tu fasses un détour par la maison.Elle est facile à reconnaître : la campagne, des fleurs, des gamins, des chats, un chiot et une bonne odeur de café et de crêpes.