Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Publié le par Armande



Après des mois d'attente fébrile, j'ai enfin pu acheter en "vente libre" ce roman dont les blogs disaient le plus grand bien ! Il n'était plus "estampillé" France Loisirs et je l'ai trouvé tout simplement chez mon libraire habituel.
Evidemment, comme souvent quand l'attente a été longue, j'avais placé beaucoup d'espoir dans cette lecture, allant même jusqu'à l'inscrire dans ma liste pour le "Blog'o'trésors".
Ce n'est pas un grand  mais un joli roman. L'action se déroule après la Seconde Guerre Mondiale, en 1946, la guerre est encore présente dans tous les esprits. L'héroïne, Miss Juliet Ashton, qui a déridé les Londoniens pendant le conflit, grâce à une chronique humoristique dans un journal, se lance dans une tournée promotionnelle de l'ouvrage réalisé en réunissant ses articles. La forme choisie par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows est celle du roman épistolaire et le lecteur découvre Juliet grâce à la correspondance qu'elle entretient avec son éditeur, son attachée de presse ou sa meilleure amie.
Son existence va être bouleversée par une lettre en provenance de Guernesey, que lui écrit Dawsey Adams, éleveur de cochons , qui a en sa possession un ancien livre de Juliet, arrivé là-bas par on ne sait quel mystère. Cet homme lui demande si elle peut lui indiquer comment se procurer l'oeuvre complète de l'auteur du livre, Charles Lamb. De là va démarrer un échange assidu de courrier et l'héroïne va découvrir l'existence de ce mystérieux cercle littéraire dont l'élément fondateur est un cochon rôti !
J'ai adoré les personnages qui forment ce cercle, leur rapport à la lecture est des plus intéressants. Presque aucun n'a au départ de réel goût pour le littérature ni même de culture dans ce domaine. Ils n'ont pas ce respect quasi-automatique pour les auteurs connus et n'hésitent pas à les malmener. Ils se prennent aussi parfois d'une passion sincère pour un écrivain et en viennent à trouver joie, réconfort, conseil auprès de celui-ci. C'est extrêmement rafraîchissant !
Un autre aspect qui m'a séduite, c'est qu'à travers les lettres échangées, le lecteur prend conscience de l'enfer vécu par les îliens pendant la guerre. L'occupation des îles anglo-normandes est souvent méconnue et elle a pourtant un intérêt historique indéniable.
Pour terminer, la lecture de ce roman s'avère indispensable pour faire la connaissance d'Isola Pribby, une autochtone merveilleuse d'excentricité et de drôlerie.

Publié dans littérature anglaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine:) 11/05/2009 12:39

J'ai beaucoup aimé aussi!! Un très agréablement moment de lecture, qui donne envie de visiter Guernesay!!!

Armande 11/05/2009 17:04


Et une fan de plus !


kesalul 11/05/2009 07:52

Je viens de le finir il y a peu, et je suis d'accord avec toi. J'ai beaucoup aimé et j'ai compris tout le bien que les blogueurs ont pu en dire.
Bonne journée

Armande 11/05/2009 08:01


C'est un livre qui fait l'unanimité (surtout chez les filles !)


Florinette 09/05/2009 11:42

Une bien belle lecture qui me restera en mémoire, dommage que ce fut le seul roman de l'auteure...Bon week-end Armande !

Armande 10/05/2009 09:20


Quelques personnages resteront effectivement dans ma mémoire ! Ah!Isola et sa science des bosses...


Tiphanya 08/05/2009 19:39

Il va falloir que je me décide à le lire celui-ci. Maintenant qu'il est en "vente libre", je n'ai plus vraiment d'excuse pour passer à côté.

Armande 10/05/2009 09:18


Plus aucune excuse... Fonce à la librairie !


Cécile2Quoide9 08/05/2009 08:46

peut-être en 2012... quand il sortira en poche et que j'aurai vidé mes cartons de livres actuellement en attente... sauf si mon pote est tellement enthousiaste et insiste tellement pour que je le lise que je me décide à lui emprunter en juin.