Le conte de la brodeuse de Kate Sedley

Publié le par Armande

Bristol, fin de l'été 1479, Roger le colpolteur (sorte d'Hercule Poirot de l'époque, en beaucoup plus jeune et beaucoup plus beau !) se sent des envies de reprendre la route, sa balle sur le dos . Il faut dire que la vie domestique lui pèse un peu, aussi bien sa femme, ses enfants en bas âge que la vieille tante acariâtre et malade qui a élue momentanément domicile chez lui. Il aurait pu aller tranquillement de village en village vendre sa marchandise mais non... (swap so bristish oblige), le duc de Gloucester a besoin de ses talents de fin limier et il doit dans l'heure rallier Londres. Là-bas, il séjournera dans une très bonne auberge"au voyageur", ce qui permettra au lecteur de découvrir les plats favoris de notre grand gaillard et entre deux repas, il cuisinera trois familles suspectées dans le cadre de l'assassinat d'un jeune homme, fort apprécié (jusqu'où , l'histoire ne le dit pas ) de la duchesse d'York et de Bourgogne, soeur du roi Edouard.
   S'en suit une intrigue à la Agatha Christie, avec entretiens prolongés avec chacun des suspects et découverte progressive de la vérité. Pour pimenter l'action, Roger est flanqué  d'un jeune officier de la maison de Gloucester, nommé Bertram Serifaber, aussi enthousiaste et remuant qu'un chiot que notre détective aura dans les jambes en permanence.
   C'est une lecture très plaisante, au charme tranquille comme celui de ce jardin qui sous ses apparences paisibles dissimule bien des secrets.

"   La pluie s'était enfin arrêtée. Sous nos pas, le sol produisait un bruit de succion alors que nous traversions le gazon détrempé. Un pigeon ramier faisait bruire des branches, et bien qu'on ne fût qu'au milieu de la matinée, l'ombre enveloppait le jardin. Nous suivîmes le chemin central qui descendait en pente douce vers le petit embarcadère sur la Tamise. Dans le ciel, des mouettes lançaient leur rire saccadé en poursuivant les bateaux de pêche au hareng qui remontaient jusqu'à Westminster. Un martin-pêcheur, dérangé par ce vacarme, s'envola de son nid sur la berge dans un éclair irisé vert et bleu. Des algues aux doigts brunâtres souffletaient la rive, et le fleuve lui-même, luisait tel du métal poli sous un rai de soleil délavé qui, soudain, perçait les nuages.  
   Le jardin était surtout planté pour l'agrément. Nous ne vîmes ni parterre d'aromates ou de simples, à des fins culinaires ou médicinales, ni potager. Cette maisonnée était assez aisée pour acheter les produits les meilleurs et les plus frais aux marchands qui chaque jour les apportaient à Londres dans leurs charrettes; ces produits avaient poussé dans les champs de Paddington, arrosés par les sources cristallines et les clairs ruisseaux. L'herbe, de chaque côté du chemin, était constellée de pervenches et de pâquerettes. Outre les lis et les giroflées, les rosiers, déjà en fleur, ravissaient par leurs couleurs : le rouge de la Rosa gallica, le blanc de la Rosa alba, le rose tendre du rosier de Damas au suave parfum. Penché au bord de l'onde, un saule pleureur laissait tomber ses branches vers le courant."

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

pom' 02/11/2008 14:47

chouette, une serie 10/18 que je connais pas

Ys 31/10/2008 11:06

Je crois que je vais me le noter pour mes froides soirées d'hiver...

Armande 31/10/2008 11:44


Mince, tu ne joues pas le jeu, tu étais supposée me demander "Mais bon sang, où est donc cette fichue brodeuse ?" Je savais bien qu'en répondant à Cathe et Keisha, je grillais ma bonne blague !


keisha 30/10/2008 20:27

Voilà une excellente question, surtout que j'avais choisi ce livre en partie à cause de la brodeuse du titre... On fignole ou on ne fignole pas un swap !

Armande 30/10/2008 20:54


Comment ça elle est où ? Quelque part dans le livre bien évidemment mais je n'en dirai pas plus, à toi de la retrouver en lisant le roman ! C'est une variante des albums pour petits où il faut
chercher un personnage Charlie, perdu dans un décor très dense. Ici, c'est chercher la brodeuse...


cathe 30/10/2008 20:08

Et la brodeuse, ele est où ? ;-)))

Armande 30/10/2008 20:52


Excellente question que j'attendais avec impatience... Pour le savoir, il faut lire le roman !