les livres dont on se souvient

Publié le par Armande

 Ce matin, en discutant avec mon amie Luce autour d'un bon café, nous en sommes venues à parler des livres dont on se souvient. Comme elle dévore autant de romans que moi et que nous lisons souvent les mêmes à la suite l'une de l'autre, il était intéressant de voir si nous avions gardé en mémoire des romans identiques. Nous sommes tout de suite tombées d'accord sur le "J'ai tout entendu" de Dan Gearino. La narration a quelque chose de magique.L'histoire de ce petit garçon de dix ans abandonné par sa mère à l'âge de dix sur le quai de la gare de Barrington, petite ville du Sud des Etats-Unis est profondément "remuante". L'enfant va rapidement décider de passer pour sourd-muet et deviendra peu à peu l'homme à tout faire de cette gare, où il a élu domicile dans un cagibi. Les habitants de la ville prendront l'habitude de l'employer pour de menus travaux et n'hésiteront pas à parler ouvertement devant lui puisqu'ils l'imaginent incapable d'entendre. Or il entend, témoin attentif de toutes les bassesses de cette bourgade où le racisme est encore très présent.Ce roman fait partie de ceux qui vous aspirent, qu'il est impossible de lâcher avant la fin sans que vous puissiez dire précisément ce qui vous attire avec une telle force, ça doit s'appeler le talent de l'écrivain...

Commenter cet article