Bubbles coupe les cheveux en quatre

Publié le par Armande

Youpi, c'est l'été et pour moi c'est synonyme de neurones au ralenti et de lecture genre "chicken litt". Une de mes soeurs vient de dénicher une nouvelle héroïne qui promet: Bubbles, coiffeuse de son état et journaliste aux heures creuses. Dans ce roman, elle doit abandonner ses tenues de Lolita, quelque peu sur le retour, pour le tablier et la coiffe des Amish. Et oui, pour les besoins d'un article, elle doit se fondre dans une communauté amish et quitter la quiétude de son salon de coiffure pour l'étable à vaches.Bubbles n'hésitera d'ailleurs pas à shampouiner une malheureuse génisse qui n'en demandait pas tant.
Pendant les deux heures consacrées à la lecture d'un roman pour "poulettes", le monde entier (à savoir mari, enfants, famille, amis...) doit tourner sans moi.J'en sors le sourire aux lèvres, dans un état de douce euphorie . Evidemment, deux jours après, j'ai oublié jusqu'à l'existence même de ce roman dont l'effet sur moi ressemble à celui d'une bouchée Suchard: un petit plaisir sympa...

Publié dans chicken littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

virginie 27/08/2008 17:59

J'ai fait connaissance de Bubbles au début de l'été et j'avoue que j'ai passé un bon moment. C'est drôle et enlevé, vite lu et aussi vite oublié. Le titre dont tu parles est précédé de "Bubbles se lâche", et suivi d'un autre dont j'ai oublié le titre (!!), mais que je lirai peut-être aux prochaines vacances, si je m'en souviens !

ta fille a toi 25/08/2008 20:29

ben voila maman un petit mot sur ton blog dont tu n'est pas peux fière ( et ça se cromprend^^)
Donc,pour parler du bouquin... d'abord merci a gie pour ce petit trésor ( et j'avoue avoir mis quand même plus de 2 heures a lire...)
ensuite merci a toi, évidemment, de toujours me chercher des lectures quand je suis en panne... et chapeau, je n'est plus rien a t'apprendre en informatique...BRAVA!!!^^